Archives pour la catégorie Les Laisons dangereuses (1782)

Le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil constituent de parfaits exemples du libertinage, tel que l’a développé le XVIIIe siècle. Ce roman épistolaire raconte leur pacte noué autour de la conquête de la naïve Cécile de Volanges et de la vertueuse Mme de Tourvel. Une plongée au plus intime de deux âmes obscures et sans doute torturées.

Les Liaisons dangereuses – L’amour plutôt que l’amitié

Le vicomte de Valmont, plus décidé que jamais à conquérir la présidente de Tourvel, ne cesse de lui envoyer des lettres malgré le souhait de celle-ci de ne plus être ennuyée par les avances accablantes du vicomte. Refusant la proposition de celle-ci de devenir son ami, Valmont va alors lui envoyer une lettre prétendant exprimer son ressenti et son amour.

Cliquez ici pour découvrir le texte.

La philosophie de Mme de Merteuil

La marquise de Merteuil explique au vicomte de Valmont son parcours et l’origine de son libertinage. Les vices deviennent pour elles des moyens acceptables pour les fins qu’elle s’est fixées. Prévan en fera les frais.

Cliquez ici pour découvrir le texte.